1968-Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble

1968Grenoble

28 janvier 1964

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Innsbruck pour sa soixante et unième session, désigne Grenoble ville d’accueil des Jeux d’hiver de 1968. Au troisième tour de scrutin, Grenoble obtient 27 voix, contre 24 pour Calgary (Canada).

6 février 1968

Cérémonie d’ouverture

  • Une imposante cérémonie d’ouverture, sans grand charme, se déroule au cœur de Grenoble, devant soixante mille spectateurs. Le Grenoblois Daniel Robin, champion de lutte, transmet la torche à Alain Calmat, qui gravit l’escalier métallique montant vers le ciel jusqu’à la vasque. Léo Lacroix prononce le serment des athlètes. Des hélicoptères déversent des pluies de roses, la fleur symbole de la ville. Le général de Gaulle, président de la République, proclame l’ouverture des Xes Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble.

7 février 1968

Ski de fond

  • À Autrans, sur le plateau du Vercors, Franco Nones, un douanier italien de 27 ans, cause une énorme surprise. Parti rapidement, il se trouve en tête de la course de 30 kilomètres du départ à l’arrivée: il met fin au monopole nordique et soviétique en ski de fond.

8 février 1968

Ski alpin

  • Les skieurs patientent au refuge de Chamrousse, mais la descente est annulée en raison du brouillard.

9 février 1968

Patinage de vitesse

  • Sur l’anneau de Grenoble, les compétitions de patinage de vitesse débutent par le 500 mètres féminin. Lioudmila Titova (U.R.S.S.) s’impose (46,1 s), devant les trois Américaines, classées deuxièmes ex aequo (46,3 s).

Ski alpin

  • À Chamrousse, le brouillard s’est levé et la descente masculine peut avoir lieu. Dossard numéro 1, le Français Guy Périllat réalise une course splendide. Mais son compatriote Jean-Claude Killy, dossard numéro 14, améliore son temps de 0,08 s. Cet infime écart marque le début d’un triomphe pour Killy.

Ski de fond

  • La blonde Suédoise Toini Gustafsson (30 ans), à la technique remarquable, remporte le 10 kilomètres, avec 1 min 8,1 s d’avance sur la Norvégienne Berit Mørdre.

10 février 1968

Patinage de vitesse

  • La Finlandaise Kaija Mustonen remporte le 1500 mètres.

Ski alpin

  • La belle descendeuse autrichienne Olga Pall, aux longs cheveux noirs, devance la Pyrénéenne Isabelle Mir de 0,46 s et obtient l’or.

Ski de fond

  • Le 15 kilomètres est l’occasion d’un magnifique duel: Harald Grønningen (Norvège) arrache la victoire à Eero Mäntyranta (Finlande) pour moins de 2 secondes.

11 février 1968

Bobsleigh

  • Il aura fallu de la patience à Eugenio Monti qui, à 40 ans, est enfin champion olympique. Sur la piste implantée à L’Alpe-d’Huez, son premier titre ne tient qu’à un fil: en bob à deux, lui et son pousseur, Luciano de Paolis, sont crédités du même temps, à l’issue des quatre manches, que l’équipage allemand constitué de Horst Floth et Pepi Bader  la médaille d’or est attribuée aux Italiens car ils avaient réalisé le meilleur temps lors des épreuves de qualification!

Combiné nordique

  • Franz Keller (R.F.A.), leader après le saut, résiste au retour du Suisse Alois Kälin dans la course de fond de 15 kilomètres. Pour quelques dixièmes de points, il est champion olympique de combiné nordique; Andreas Kunz (R.D.A.) obtient la médaille de bronze.

Patinage artistique

  • À l’issue d’une prestation pleine de grâce et de charme, Peggy Fleming (États-Unis) devient championne olympique. Le public comme la presse font d’elle une des reines des Jeux de Grenoble.

Patinage de vitesse

  • Le 1000 mètres revient à la Néerlandaise Carolina Geijssen.

Saut à skis

  • Sur le tremplin de 70 mètres d’Autrans, le Tchécoslovaque Jiri Raska, grâce à deux sauts de 79 mètres et 72,50 mètres, remporte la médaille d’or devant deux Autrichiens.

12 février 1968

Biathlon

  • Le Norvégien Magnar Solberg gagne le 20 kilomètres, grâce à un tir parfait, devant Alexandre Tikhonov (U.R.S.S.), plus rapide sur les skis mais moins précis (2 fautes au tir, ce qui lui coûte 2 minutes de pénalité).

Patinage de vitesse

  • Les compétitions féminines de patinage de vitesse s’achèvent sur la belle victoire de la Néerlandaise Johanna Schut, qui remporte le 3000 mètres (4 min 56,2 s, record olympique) en devançant nettement la Finlandaise Kaija Mustonen (5 min 1,0 s).

Ski alpin

  • Jean-Claude Killy, impérial dans la première manche la veille, remporte le slalom géant avec une large avance (2,22 s) sur son dauphin, le Suisse Willy Favre.

13 février 1968

Ski alpin

  • Dans le slalom, l’Américaine Judy Nagel, en tête à l’issue de la première manche, ne résiste pas à la pression exercée par Marielle Goitschel, et manque une porte dans la seconde manche; la Française s’impose avec 0,29 s d’avance sur la Canadienne Nancy Greene; Annie Famose, une autre Française, troisième à 2,03 s, prend la médaille de bronze.

Ski de fond

  • La Suédoise Toini Gustafsson remporte le 5 kilomètres devant les Soviétiques Galina Kulakova et Alevtina Kolchina.

14 février 1968

Patinage artistique

  • En patinage par couple, les lauréats d’Innsbruck en 1964, les Soviétiques Ludmila Beloussova et Oleg Protopopov, réalisent une parfaite démonstration et sont de nouveau champions olympiques.

Patinage de vitesse

  • Erhard Keller (R.F.A.) remporte le 500 mètres (40,3 s), devant Terry McDermott (États-Unis) et Magne Thomassen (Norvège), deuxièmes ex aequo (40,5 s). Pour le Soviétique Evgueni Grichine (37 ans), c’est le crépuscule (il est quatrième, en 40,6 s).

Ski de fond

  • Les Nordiques dominent le relais 4 fois 10 kilomètres: la Norvège s’impose avec une belle avance sur la Suède; le dernier relayeur finlandais, Eero Mäntyranta, parti avec 26 secondes de retard sur le concurrent soviétique, arrache pour son équipe la médaille de bronze à l’U.R.S.S. pour une demi-seconde.

15 février 1968

Biathlon

  • Le brouillard contraint les organisateurs à différer le départ du relais 4 fois 7,5 kilomètres: celui-ci, prévu dans la matinée, est repoussé au début de l’après-midi. Mais la neige s’adoucit avec le soleil, ce qui pose un problème de fartage que seuls les techniciens soviétiques parviennent à résoudre: l’U.R.S.S. s’impose avec une belle avance sur la Norvège.

Hockey sur glace

  • Match houleux sur fond de Printemps de Prague: les Tchécoslovaques battent les Soviétiques (5 buts à 4) et sont fous de joie.

Luge

  • À Villard-de-Lans, l’Autrichien Manfred Schmid remporte la compétition monoplace.
  • La médaille d’or va à l’Italienne Erika Lechner, les Allemandes de l’Est, accusées d’avoir chauffé les patins de leurs luges, ayant été disqualifiées.

Patinage de vitesse

  • Le Norvégien Fred Anton Maier bat le record du monde du 5000 mètres (7 min 22,4 s) et s’adjuge l’or.

Ski alpin

  • Nancy Greene (Canada), efficace, domine le slalom géant: elle devance la Française Annie Famose de 2,64 s.

16 février 1968

Patinage artistique

  • L’Autrichien Wolfgang Schwarz devient champion olympique, devant l’Américain Timothy Wood et le Français Patrick Péra. L’élégant Autrichien Emmerich Danzer, double champion du monde et triple champion d’Europe, contracté par l’enjeu, a commis de multiples fautes dans l’exercice des figures imposées et, malgré une première place dans le programme libre, il ne se classe que quatrième.

Patinage de vitesse

  • Nouveau record du monde en patinage de vitesse: le Néerlandais Cornelis Verkerk couvre le 1500 mètres en 2 min 3,4 s et est médaillé d’or.

Ski de fond

  • La Norvège devance la Suède lors du relais 3 fois 5 kilomètres féminin.

17 février 1968

Bobsleigh

  • Eugenio Monti prend goût à l’or: les Italiens sont champions olympiques de bob à quatre.

Hockey sur glace

  • Fin du tournoi de hockey sur glace, qui a débuté le 6. Les Soviétiques écrasent les Canadiens 5 buts à 0 au Stade de glace de Grenoble et sont champions olympiques, malgré leur défaite face à la Tchécoslovaquie (5 buts à 4), le 15. Avec cette formule de poule unique, la Tchécoslovaquie, pénalisée par une défaite face au Canada (3 buts à 2) et un match nul contre la Suède (2 buts partout), doit se contenter de la médaille d’argent.

Patinage de vitesse

  • Dernière épreuve de patinage de vitesse, le 10000 mètres voit de remarquables performances: Johnny Höglin (Suède) s’adjuge l’or en battant le record du monde (15 min 23,6 s); il ne devance pourtant Fred Anton Maier (Norvège) que de 0,3 s.

Ski alpin

  • Le slalom spécial messieurs est le théâtre de multiples rebondissements. Le Français Jean-Claude Killy a remporté la première manche, mais les écarts sont infimes. Le départ de la seconde est donné à 14 heures, alors qu’un épais brouillard enveloppe la piste. Dans un premier temps, le Norvégien Håkon Mjoen est déclaré vainqueur, mais il se confirme qu’il a manqué deux portes, et il est disqualifié. L’Autrichien Karl Schranz, gêné par un contrôleur, avait obtenu le droit de prendre un nouveau départ; le voici donc champion olympique. Mais il est disqualifié, car il avait manqué deux portes avant l’incident invoqué! Vers 19 h 45, le jury d’appel confirme le verdict: Killy est déclaré vainqueur et remporte les trois médailles d’or en ski alpin, rééditant donc l’exploit de l’Autrichien Toni Sailer à Cortina d’Ampezzo en 1956.

Ski de fond

  • Le Norvégien Ole Ellefsaeter, garde-forestier et chanteur pop à ses heures, triomphe dans le 50 kilomètres de ski de fond.

18 février 1968

Saut à skis

  • Le soleil est au rendez-vous pour un spectacle splendide au grand tremplin de saut de Saint-Nizier, en présence de cinquante mille spectateurs. Le Soviétique Vladimir Beloussov, grâce à deux bonds de 101,50 mètres et 91,50 mètres, remporte la médaille d’or, devançant de peu (1,9 point) le Tchécoslovaque Jiri Raska.

Cérémonie de clôture

  • À l’issue d’une cérémonie de clôture convenue, la flamme olympique s’éteint à 21 h 21.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire