Ilmari NIEMELÄINEN (1910-1951)

 Plongeur et architecte finlandais

1948NiemelainenIlmari Niemeläinen mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il participa d’abord aux Jeux en tant que sportif (à Berlin, en 1936, il prit part aux épreuves de plongeon, se classant treizième au tremplin et quatorzième en haut-vol), puis comme architecte. En effet, en 1948 à Londres, il obtint une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «urbanisme», une sous-catégorie de la catégorie «architecture», pour Centre athlétique de Kemi, Finlande. Cette année-là, dans la catégorie «urbanisme», la médaille d’or revint au Finlandais Yrjö Lindegren, pour Olympiastadion, et la médaille d’argent aux Suisses Werner Schindler et Edy Knupfer, pour pour Projekt ETS Magglingen, Eidgenössische Turn- und Sportschule.

Notons que ces Jeux de 1948 marquèrent la dernière édition de ces «concours d’art et littérature», créés en 1912, car, en 1949, le Comité international olympique (C.I.O.) décida de les supprimer.

©Pierre LAGRUE



Mady MOREAU (1928-1995)

Plongeuse française

1952MoreauMady Moreau obtint la médaille d’argent du concours au tremplin des Jeux Olympiques d’Helsinki, en 1952. La performance est remarquable en elle-même. Mais elle prend encore plus de relief quand on précise qu’elle devint à cette occasion la première non-Américaine médaillée dans cette discipline depuis son introduction aux Jeux, en 1920. Mady Moreau, qui s’était classé septième aux Jeux de Londres en 1948, fut également championne d’Europe au tremplin en 1947 et en 1950.

©Pierre LAGRUE