Le panier le plus controversé de l’histoire du basket-ball

3 secondes qui changent tout pour la guerre froide…

1972Basket2La finale du tournoi de basket-ball des Jeux Olympiques de Munich, en 1972, se termina dans la confusion. Jamais les États-Unis n’avaient été battus aux Jeux. Menés toute la partie par les Soviétiques, les Américains prirent enfin l’avantage à 3 secondes de la fin du match. Le signal annonçant la fin de la rencontre retentit, les Américains, soulagés, s’embrassèrent et le public envahit le terrain. Lire la suite

La Fédération américaine de basket-ball ne voulait pas de la «Dream Team» en 1992

Un curieux vote

1992DREAM-TEAMEn 1992, à l’occasion des Jeux Olympiques de Barcelone, les professionnels furent pour la première fois autorisés à participer aux Jeux. Cette édition reste marquée par la démonstration de la fameuse «Dream Team» des États-Unis, qui enchanta le monde par son basket-ball spectaculaire. Mais la présence des stars multimillionnaires de la N.B.A. n’allait pas de soi, et elle fut âprement négociée. La Fédération internationale de basket-ball l’accepta finalement en 1989, par 56 voix contre 13. Parmi les 13 votes négatifs figurait celui de… la Fédération américaine amateur!

©Pierre LAGRUE



Christian LAETTNER (1979- )

Basketteur américain

1992LAETTNERPourquoi donc mentionner Christian Laettner au titre de l’olympisme inattendu? Revenons sur les Jeux Olympiques de Barcelone, en 1992. Pour la première fois, les professionnels furent autorisés à participer aux Jeux. Cette édition reste marquée par la démonstration de la fameuse «Dream Team» des États-Unis. Lire la suite

Du basket-ball en plein air aux Jeux de 1936

Basket-boue…

1936BasketLe basket-ball intégra le programme olympique aux Jeux de Berlin, en 1936. Mais la compétition se déroulait en plein air. Et la finale se eut lieu sous la pluie: sur un terrain sableux gorgé d’eau, tout dribble était impossible, et le spectacle fut de piètre qualité. Les États-Unis dominèrent le Canada (19 points à 8), devant un spectateur intéressé: James Naismith, l’inventeur de ce jeu.

©Pierre LAGRUE