1960-Jeux Olympiques d’été de Rome

1960-Rome

18 juin 1955

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Paris pour sa cinquantième session, désigne Rome ville d’accueil des Jeux d’été de 1960, au troisième tour de scrutin, par 35 voix contre 24 à Lausanne. Giulio Onesti, président du Comité olympique italien, et Salvatore Rebecchini, maire de Rome, ont développé leur argumentation autour de trois axes forts: l’évocation de la grandeur de la Rome antique; les relations privilégiées qui unirent l’Italie et le mouvement olympique dès la renaissance des Jeux; l’entrée définitive du pays dans une modernité débarrassée de tout héritage fasciste.

24 août 1960

Cérémonie

  • Le pape Jean XXIII bénit les sportifs ainsi que la foule des fidèles place Saint-Pierre.

25 août 1960

Cérémonie d’ouverture

  • La cérémonie d’ouverture se déroule devant cent mille spectateurs au Stadio Olimpico par un bel après-midi d’été et elle est retransmise par la télévision. Giovanni Gronchi, président de la République italienne, prend place dans la tribune d’honneur. Le défilé des nations commence au son de la musique militaire, laquelle rend l’exercice rigide. Giulio Andreotti, président du comité d’organisation, puis Avery Brundage, président du C.I.O., prononcent les discours officiels. Giovanni Gronchi déclare les XIVes Jeux Olympiques d’été ouverts. La fanfare se fait entendre, le canon retentit. Des milliers de pigeons, symboles de paix, s’envolent dans un ciel bleu azur et toutes les cloches de la Ville éternelle sonnent. Porté par huit athlètes, le drapeau aux cinq anneaux fait son entrée dans le stade olympique. Dernier relayeur, Giancarlo Peris, un coureur de fond italien d’origine grecque, pénètre dans le stade en tenant fièrement la torche olympique dessinée par Amedeo Maiuri et qui ressemble aux flambeaux des monuments antiques. Puis il embrase la vasque de bronze. Adolfo Consolini, célèbre discobole, champion olympique en 1948, prononce le serment des athlètes.

26 août 1960

Cyclisme sur piste

  • L’Italien Sante Gaiardoni s’adjuge le kilomètre (1 min 7,27 s, record du monde).

Cyclisme sur route

  • Le quatuor italien, composé de Livio Trapè, Antonio Bailetti, Ottavio Cogliati et Giacomo Fornoni, remporte le 100 kilomètres contre la montre par équipes, avec une nette avance sur les Allemands et les Soviétiques.

26-31 août 1960

Pentathlon moderne

  • Le règne suédois s’achève: le premier d’entre eux, Per-Erik Ritzen, ne se classe que quinzième. Les Hongrois prennent le relais: Ferenc Nemeth s’impose devant Imre Nagy; l’Américain Robert Beck, en tête après quatre épreuves, rétrograde à la troisième place à l’issue de la dernière, la course à pied, dont il ne prend que la vingt-quatrième place. La médaille d’or par équipes revient à la Hongrie, qui devance l’U.R.S.S. et les États-Unis.

27 août 1960

Cyclisme sur piste

  • Giuseppe Beghetto et Sergio Bianchetto (Italie) dominent facilement Jürgen Simon et Lothar Stäber (Allemagne) en finale de la compétition de tandem.

Natation

  • La veille, l’Australien Jon Henricks, champion olympique du 100 mètres nage libre en 1956, a été éliminé en demi-finale. La finale semble devoir se jouer entre l’Australien John Devitt, recordman du monde et médaillé d’argent en 1956, et l’Américain Lance Larson, en pleine forme. Le dénouement de celle-ci s’avère confus: Larson tend son bras et semble toucher la plaque de chronométrage le premier; les photographes se précipitent vers l’Américain, tandis que Devitt, philosophe, ne paraît pas trop déçu par cette nouvelle médaille d’argent; or Hans Runströmer, juge-arbitre en chef, déclare Devitt vainqueur. Le doute plane encore aujourd’hui…
  • La Britannique Anita Lonsborough bat le record du monde du 200 mètres brasse (2 min 49,5 s) et s’adjuge l’or.

Plongeon

  • Ingrid Krämer (Allemagne) s’impose au tremplin, devant Paula Pope-Myers (États-Unis).

29 août 1960

Canoë-kayak

  • Si les épreuves de 10000 mètres disparaissent du programme, le Suédois Gert Fredriksson (41 ans) est lui toujours présent: il s’adjuge sa sixième médaille d’or, cette fois en 1000 mètres K2, associé à Sven-Olov Sjödelius.
  • L’Allemagne unifiée remporte l’éphémère relais 4 fois 500 mètres K1, qui apparaît au programme pour disparaître aussitôt.
  • Le programme féminin s’étoffe, avec le 500 mètres K2, qui voit la victoire des Soviétiques Maria Shubina et Antonina Seredina (cette dernière s’adjuge également le 500 mètres K1).

Cyclisme sur piste

  • L’Italien Sante Gaiardoni remporte la vitesse en battant le Belge Leo Sterckx en deux manches sèches.
  • Poursuite: sur 4000 mètres, les Italiens dominent les Allemands, relégués à plus de 6 secondes.

Natation

  • Comme à Melbourne en 1956, Dawn Fraser (Australie) remporte le 100 mètres nage libre (1 min 1,2 s, record olympique). Elle devance nettement la solide Américaine Chris Von Saltza.

Plongeon

  • L’Américain Gary Tobian est champion olympique au tremplin, devant son compatriote Samuel Hall.

30 août 1960

Cyclisme sur route

  • Dans la course cycliste individuelle de 175 kilomètres, le Soviétique Viktor Kapitonov et l’Italien Livio Trapè attaquent à 30 kilomètres de l’arrivée, puis ils résistent au retour du peloton. Le puissant Kapitonov devance Trapè au sprint.

Escrime

  • La compétition individuelle de fleuret confirme l’avènement de l’école soviétique, dont le style se fonde plus sur la puissance que sur l’esquive: dans le tournoi final, Viktor Zdanovich remporte ses sept assauts;  son compatriote Youri Sissikin est deuxième. À la huitième place apparaît encore Christian d’Oriola.

Natation

  • William Mulliken (États-Unis) remporte la médaille d’or dans le 200 mètres brasse (2 min 37,4 s, record olympique).
  • Victoire de Carolyn Schuler (États-Unis) dans le 100 mètres papillon féminin (1 min 9,5 s, record olympique).

Plongeon

  • L’Allemande Ingrid Krämer remporte la compétition de haut-vol, devant l’Américaine Paula Pope-Myers et la Soviétique Ninel Krutova.

31 août 1960

Athlétisme

  • Le lancer du poids voit se confronter deux colosses américains: Parry O’Brien (28 ans, 1,90 m, 112 kg), vainqueur en 1952 et en 1956, et Bill Nieder (27 ans, 1,94 m, 106 kg), qui ne s’apprécient guère. O’Brien réussit 19,11 m à son deuxième essai et toise son rival. Longtemps en difficulté et contracté, Nieder se libère à sa cinquième tentative: 19,68 m (record olympique). Nieder, sourire en coin, signe déjà des autographes; O’Brien doit encore lancer deux fois, mais il ne fera pas mieux. Nieder est champion olympique, devant O’Brien et le troisième géant américain, Dallas Long (20 ans, 1,93 m, 120 kg), qui a lancé à 19,01 m à son sixième et dernier essai.
  • La Soviétique Vera Krepkina remporte le saut en longueur (6,37 m, record olympique).

Lutte gréco-romaine

  • Gustav Freij (Suède) fait preuve d’une étonnante longévité: médaillé d’or à Londres (1948), d’argent à Helsinki (1952), il récolte une médaille de bronze dans la catégorie des poids légers.

Natation

  • À l’occasion de la finale du 400 mètres nage libre, le cœur du public bat pour l’Australien John Konrads (18 ans), car la vie de cet émigré lituanien, victime de la poliomyélite dans son enfance, passionne les gazettes. Konrads part rapidement, tout comme le Japonais Tsuyoshi Yamanaka et l’Américain Alan Sommers; à la mi-course, les trois hommes sont en tête; l’Australien Murray Rose, vainqueur en 1956, en retrait, accélère alors la cadence et, en maître tacticien, il s’offre sans difficulté une nouvelle médaille d’or (4 min 18,3 s, record olympique). Tsuyoshi Yamanaka est deuxième, John Konrads troisième, alors qu’Alan Sommers ne termine que cinquième.
  • Comme à Melbourne en 1956, l’Australien David Theile remporte le 100 mètres dos (1 min 1,9 s, record olympique).

1er septembre 1960

Athlétisme

  • La tension est à son comble alors que les concurrents du 100 mètres sont au départ. Deux fois, le starter rappelle les athlètes pour faux départ. Le troisième départ est le bon et Armin Hary (Allemagne), dont la mise en action est exceptionnelle, s’impose de peu devant l’Américain David Sime (10,2 s, record olympique, pour les deux hommes), auteur d’un splendide retour.
  • L’Américain John Thomas (19 ans), recordman du monde (2,23 m), est le grand favori du concours de saut en hauteur. Quatre hommes franchissent 2,14 m: John Thomas et les trois Soviétiques (Robert Chavlakadze, Valeri Brumel et Viktor Bolshov). La barre est placée à 2,16 m. Chavlakadze franchit cette hauteur à son premier essai, Brumel au second, Thomas et Bolshov échouent. Chavlakadze (27 ans), un Géorgien bon vivant, est donc champion olympique, devant le jeune Brumel (18 ans) et Thomas. Il se raconte que la défaite de Thomas, souvent hautain, réjouit beaucoup de monde au village olympique…
  • La Soviétique Elvira Ozolina s’adjuge la médaille d’or au lancer du javelot, avec un jet de 55,98 m (record olympique), devant la Tchécoslovaque Dana Zatopkova (53,78 m), encore présente à 38 ans.
  • Le titre du 80 mètres haies revient à la Soviétique, Irina Press.

Escrime

  • L’Allemande Heidi Schmid est championne olympique de fleuret, devant la Soviétique Valentina Rastvorora, qu’elle bat (4 touches à 3) dans le tournoi final.

Natation

  • L’Américaine Chris Von Saltza remporte le 400 mètres nage libre en 4 min 50,6 s (record olympique).
  • Les Américains battent le record du monde du relais 4 fois 200 mètres (8 min 10,2 s) et s’adjugent l’or.
  • Les Américains battent le record du monde du relais 4 fois 100 mètres quatre nages (4 min 5,4 s), nouvelle épreuve olympique, et s’adjugent l’or.

2 septembre 1960

Athlétisme

  • La finale du 800 mètres est lancée tambour battant par le Suisse Christian Waegli, qui boucle le premier des deux tours de piste en moins de 52 secondes; le Belge Roger Moens (30 ans), recordman du monde, se décale à 200 mètres de l’arrivée, déborde facilement Waegli, compte 6 mètres d’avance sur le peloton, et vole vers la victoire; il se retourne plusieurs fois vers les couloirs extérieurs pour répliquer à une éventuelle menace, mais aucun adversaire ne semble en mesure de l’attaquer; or c’est à la corde que le jeune Néo-Zélandais Peter Snell (21 ans), pourtant enfermé à 100 mètres du but, surgit: dans les ultimes foulées, il coiffe Moens et s’impose en 1 min 46,3 s (record olympique).
  • Dans le 5000 mètres, le Néo-Zélandais Murray Halberg sprinte à 1200 mètres de l’arrivée et prend, grâce à cette surprenante accélération, 25 mètres d’avance sur le peloton; pourtant écrasé par la chaleur, il résiste tant bien que mal jusqu’au fil avant de s’écrouler sur la cendrée; cette stratégie osée lui permet de s’adjuger une médaille d’or d’autant plus inattendue que son bras gauche est paralysé à la suite d’un accident.
  • Dans la finale du saut en longueur, l’Américain Ralph Boston réussit 8,12 m à son troisième essai, battant le record olympique détenu depuis 1936 par Jesse Owens. Mais son compatriote Irvin Roberson aurait pu le priver de la médaille d’or: il retombe à 8,11 m à son sixième essai.
  • L’Américain Glenn Davis remporte le 400 mètres haies en 49,3 s, améliorant de 0,8 s le record olympique qu’il avait établi à Melbourne.
  • La fine Américaine Wilma Rudolph, surnommée la «Gazelle noire», remporte le 100 mètres en 11 secondes. Ce temps, nettement inférieur au record du monde (11,3 s), n’est pas homologué comme record du monde car le vent est trop favorable (l’anémomètre indique 2,47 m/s, la limite autorisée se situant à 2 m/s).
  • Lancer du poids féminin: la Soviétique Tamara Press s’adjuge la médaille d’or (17,32 m, record olympique).
  • Le Soviétique Vladimir Golubnichy gagne le 20 kilomètres marche.

Escrime

  • L’U.R.S.S., avec un brillant Viktor Zdanovich (4 victoires, aucune défaite), remporte la compétition masculine de fleuret par équipes en battant l’Italie en finale (9 victoires à 4).

Natation

  • Mike Troy (États-Unis) couvre le 200 mètres papillon en 2 min 12,8 s (record du monde) et est médaillé d’or.
  • Dans le relais 4 fois 100 mètres quatre nages, les ondines américaines battent le record du monde (4 min 41,1 s) et obtiennent l’or.

Plongeon

  • Doublé américain en haut-vol: Robert Webster (165,56 points) s’impose de peu devant Gary Tobian (165,25 points).

3 septembre 1960

Athlétisme

  • L’Italien Livio Berruti est un des rares sprinters à délaisser le 100 mètres pour se consacrer uniquement au 200 mètres. Ce magnifique technicien à la foulée fluide maîtrise à la perfection la course dans le virage: c’est ainsi qu’il conquiert la médaille d’or (20,5 s, record du monde égalé). Jamais un Européen ne s’était imposé sur cette distance aux Jeux.
  • Zdzislaw Krzyszkowiak (Pologne) remporte le 3000 mètres steeple (8 min 34,2 s, record olympique), damant le pion à deux Soviétiques.
  • Médaille d’or et record olympique (67,10 m) pour Vassili Rudenkov (U.R.S.S.) au lancer du marteau.

Aviron

  • Dernières finales d’aviron. Si les Allemands (3 médailles d’or) dominent globalement la compétition, le Soviétique Viatcheslav Ivanov remporte, comme en 1956, l’épreuve de skiff.

Natation

  • L’Australien John Konrads gagne le 1500 mètres nage libre (17 min 19,6 s, record olympique), devant son compatriote Murray Rose, l’Américain George Breen et le Japonais Tsuyoshi Yamanaka.
  • Dans le 100 mètres dos dames, Lynn Burke (États-Unis) s’impose en 1 min 9,3 s (record olympique).
  • Médaille d’or record du monde (4 min 8,9 s) dans le 4 fois 100 mètres pour les relayeuses américaines.

Water-polo

  • Les Italiens, qui ont battu les Soviétiques (2 buts à 0), les Yougoslaves (2 buts à 1) et fait match nul avec les Hongrois (3 buts partout), sont champions olympiques, devant les Soviétiques et les Hongrois.

5 septembre 1960

Athlétisme

  • Triplé américain dans le 110 mètres haies, Lee Calhoun s’imposant, comme en 1956.
  • Dans le 200 mètres, face à un fort vent debout, Wilma Rudolph émerge à 60 mètres du but et termine loin devant la puissante Allemande Jutta Heine (24,0 s contre 24,4 s).
  • La Soviétique Nina Romashkova-Ponomareva lance le disque à 55,10 m (record olympique), devançant sa compatriote Tamara Press et la Roumaine Lia Manoliu.

Boxe

  • Champion olympique dans la catégorie des poids welter, Nino Benvenuti est le plus brillant des Italiens, qui remportent sept médailles, dont trois en or.
  • Le jeune Américain Cassius Clay (18 ans), vainqueur dans la catégorie des mi-lourds, impressionne tous les amateurs du noble art par son style novateur et sa vitesse d’exécution: le Polonais Zbigniew Pietrzykowski est réduit au rôle de faire-valoir en finale.

Football

  • À Naples, la Yougoslavie et l’Italie font match nul (1-1) en demi-finale. Le cruel tirage au sort qualifie la Yougoslavie pour la finale.

6 septembre 1960

Athlétisme

  • Le dénouement du 400 mètres est palpitant: l’Américain Otis Davis aborde la dernière ligne droite avec une nette avance, mais il faiblit et l’Allemand Carl Kaufmann revient sur lui; les deux hommes, classés dans le même temps (44,9 s, record du monde), sont départagés par la photo-finish, favorable à Davis.
  • Dans le 1500 mètres, le Français Michel Bernard imprime jusqu’aux 900 mètres une allure folle à la course, ce qui éparpille le peloton; mais l’invincible Australien Herbert Elliott démarre aux 1000 mètres et s’impose en 3 min 35,6 s, améliorant son propre record du monde de 0,4 s. Le Français Michel Jazy s’adjuge la médaille d’argent en 3 min 38,4 s.
  • Le Polonais Józef Schmidt remporte le triple saut en battant le record olympique (16,81 m).
  • À l’issue de deux journées d’un combat palpitant et fraternel, le sculptural Américain Rafer Johnson remporte le décathlon devant son ami de Formose Yang Chuan-kwang.

Équitation

  • En dressage, le cavalier Sergueï Filatov (U.R.S.S.), montant Absent, remporte la médaille d’or, devant le Suisse Gustav Fischer, sur Wald.

Escrime

  • À l’épée individuelle, l’Italien Giuseppe Delfino s’impose face au Britannique Allan Jay après barrage.

Lutte libre

  • L’Allemand Wilfried Dietrich s’impose chez les poids lourds. Il est le seul à briser l’hégémonie des Américains (trois médailles d’or) et des Turcs (quatre médailles d’or).

7 septembre 1960

Athlétisme

  • Don Bragg (États-Unis) franchit 4,70 m (record olympique) et est champion olympique de saut à la perche.
  • Dans le concours de lancer du disque, l’Américain Rink Babka réussit un magnifique premier jet (58,02 m) et pense tenir la médaille d’or. Mais, à son cinquième essai, son compatriote Al Oerter, déjà vainqueur à Melbourne en 1956, uniquement motivé par les grandes compétitions, réalise 59,18 m (record olympique) et s’adjuge une nouvelle médaille d’or.
  • Le marcheur britannique Don Thompson, vainqueur du 50 kilomètres, établit un nouveau record olympique (4 h 25 min 30 s).
  • Absent du programme olympique depuis 1928, le 800 mètres féminin fait son retour. Il voit la victoire de la Soviétique Ludmilla Shevzova, qui bat le record du monde (2 min 4,3 s).

Équitation

  • Aucun concurrent ne réalise le sans-faute dans la compétition individuelle de saut d’obstacles. Les Italiens se réjouissent néanmoins du succès de Raimondo d’Inzeo devant son frère, Piero d’Inzeo.

Gymnastique

  • Le Soviétique Boris Chakline, en retard après la première journée, grignote petit à petit son handicap et remporte le concours général (115,95 points), d’un souffle devant le Japonais Takashi Ono (115,90 points), alors que Youri Titov, un autre Soviétique, est troisième (115,60 points). Néanmoins, la médaille d’or par équipes revient au Japon, qui présente une formation plus homogène (les six Japonais se classent parmi les dix premiers). L’U.R.S.S. obtient la médaille d’argent, l’Italie le bronze.

Haltérophilie

  • Le Soviétique Evgueni Minaev s’impose chez les poids plume (372,5 kg, record du monde).
  • L’Américain Charles Vinci, déjà couronné à Melbourne en 1956, s’impose de nouveau chez les poids coq (345 kg record du monde).

Voile

  • Le Danois Paul Elvstrøm marque l’histoire de la voile, dont les compétitions se déroulent en baie de Naples: il remporte un quatrième titre consécutif en finn et se permet même de ne pas prendre le départ de la septième et dernière régate, car il avait suffisamment d’avance et était déjà assuré de la médaille d’or.

8 septembre 1960

Athlétisme

  • Le Soviétique Piotr Bolotnikov remporte le 10000 mètres en 28 min 32,2 s (record olympique).
  • Viktor Tsybulenko (U.R.S.S.) lance le javelot à 84,64 m dès son premier essai. Personne n’approche cette performance qui lui vaut la médaille d’or.
  • En saut en hauteur féminin, seule la Roumaine Yolanda Balas franchit 1,73 m. Médaillée d’or, elle n’en poursuit pas moins son concours qui la mènera jusqu’à 1,85 m (record olympique).
  • L’Américain David Sime termine en tête du relais 4 fois 100 mètres, devant l’Allemand Martin Lauer. Mais les États-Unis sont déclassés et abandonnent à l’Allemagne un titre qu’ils détenaient depuis 1920.
  • Les Américaines, qui ont battu le record du monde en demi-finale (44,4 s), s’imposent dans le relais 4 fois 100 mètres. Wilma Rudolph obtient donc sa troisième médaille d’or à Rome.
  • Les États-Unis, record du monde à la clé (3 min 2,2 s), remportent le relais 4 fois 400 mètres.

Escrime

  • Le Hongrois Rudolf Kárpáti (40 ans), tenant du titre, est de nouveau médaillé d’or dans la compétition de sabre individuel.

Gymnastique

  • Les Soviétiques prennent les quatre premières places du concours général féminin: Larissa Latynina, déjà titrée à Melbourne en 1956, s’impose devant Sofia Muratova et Polina Astakhova, qui était en tête à l’issue de la première journée mais a faibli dans la seconde. Bien sûr, le classement par équipes n’échappe pas à l’U.R.S.S., qui devance la Tchécoslovaquie.

Haltérophilie

  • Victoire du Soviétique Viktor Bushuev chez les poids légers (397,5 kg, record du monde).
  • Le Soviétique Alexander Kurinov s’impose chez les poids moyens (437,5 kg, record du monde).

9 septembre 1960

Escrime

  • L’Italie remporte la compétition d’épée par équipes en battant la Grande-Bretagne en finale (9 victoires à 5).

Gymnastique

  • Dans les finales féminines par appareils, la performance de la Tchécoslovaque Eva Bosáková à la poutre mérite d’être soulignée: elle obtient la médaille d’or alors que les Soviétiques s’adjugent les onze autres médailles attribuées dans ces exercices spécifiques.

Haltérophilie

  • Le Soviétique Arkadi Vorobiev l’emporte chez les lourds-légers (472,5 kg, record du monde).
  • Le Polonais Ireneusz Palinski est champion olympique chez les poids mi-lourds (442,5 kg).

Hockey sur gazon

  • Le Pakistan bat l’Inde en finale (1 but à 0).

Tir

  • Le dénouement de la compétition à la fosse olympique déçoit les Italiens: dans la dernière des huit séries de vingt-cinq tirs, Galliano Rossini, vainqueur en 1956, manque trois cibles et se voit devancé par le Roumain Ion Dumitrescu, qui ne connaît qu’un seul échec (192 points contre 191).

10 septembre 1960

Athlétisme

  • En 1935, Mussolini avait lancé ses troupes à la conquête de l’Abyssinie par un long discours sous l’Arc de Constantin. Comme un symbole, dans la soirée, un Éthiopien courant pieds nus, Abebe Bikila, termine au même endroit sa chevauchée victorieuse dans le marathon (2 h 15 min 16,2 s, record olympique): parti prudemment, Bikila s’est porté en tête, en compagnie du Marocain Rhadi ben Abdesselam, vers la mi-course, puis il a lâché son rival en fin de course.

Basket-ball

  • Fin du tournoi de basket-ball qui a vu une nouvelle démonstration des États-Unis, vainqueurs de tous leurs matchs.

Équitation

  • Les Australiens dominent le concours complet d’équitation, Laurence Morgan s’imposant devant son compatriote Neale Lavis; Bill Roycroft (onzième) fait le troisième homme pour le succès australien par équipes.

Escrime

  • Les sabreurs hongrois, avec l’éternel Aladár Gerevich (49 ans), déjà champion olympique en 1932, enlèvent le titre par équipes. Néanmoins, en finale, le jeune Zoltán Horvát (4 victoires, aucune défaite) est le principal artisan du succès face à la Pologne (9 victoires à 7).

Football

  • Les Yougoslaves, emmenés par le talentueux Milan Galic, battent facilement leurs homologues danois en finale (3 buts à 1) et sont champions olympiques.

Gymnastique

  • Dans les finales par appareils, le Soviétique Boris Chakline s’adjuge trois médailles d’or alors que le Japonais Takashi Ono en obtient deux.

Haltérophilie

  • Le sculptural Soviétique Youri Vlassov s’impose chez les lourds en battant le record du monde (537,5 kg, dont 202,5 kg à l’épaulé-jeté).

11 septembre 1960

Équitation

  • Le concours équestre de saut d’obstacles par équipes est la dernière épreuve des Jeux. Raimondo d’Inzeo (2 fautes) se montre le plus brillant des cavaliers, mais son frère Piero commet 8 erreurs et Antonio Oppes plus encore, ce qui rejette l’Italie à la troisième place d’une compétition remportée par l’Allemagne, qui présente une formation très homogène.

Cérémonie de clôture

  • Une courte cérémonie de clôture, un brin martiale, débute peu avant 19 heures, juste après la fin du concours équestre de saut d’obstacles par équipes.

Laisser un commentaire