1960-Jeux Olympiques d’hiver de Squaw Valley

1960Squaw Valley

16 juin 1955

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni pour sa cinquantième session à Paris, attribue les Jeux Olympiques d’hiver de 1960 à Squaw Valley, par 32 voix contre 30 pour Innsbruck (Autriche). Il s’agit d’un choix audacieux, car cette bourgade de la Sierra Nevada californienne, située à 1900 mètres d’altitude (ce qui ne garantit pas un enneigement correct), ne compte que trois cents habitants, un seul hôtel et une unique remontée mécanique. Mais Alex Cushing, l’heureux propriétaire de l’hôtel et de la remontée mécanique, a réussi à convaincre les présents de la viabilité de son projet en jouant de la corde sensible: «L’idéal olympique, n’est-ce pas de faire connaître le sport là où il n’est encore qu’à l’état d’embryon?», déclara-t-il.

 

18 février 1960

Cérémonie d’ouverture

  • La cérémonie d’ouverture, mise en scène par Walt Disney, débute sous une tempête de neige. Les premières notes du Star Spangled Banner retentissent quand arrive Richard Nixon, vice-président des États-Unis. Le défilé des athlètes commence sur la piste du stade de glace. Andrea Mead-Lawrence, dernière relayeuse, pénètre dans le stade avec la flamme olympique et la transmet à Ken Henry, qui embrase la vasque. Carol Heiss prête le serment des athlètes. Les Jeux d’hiver de Squaw Valley sont ouverts.

19 février 1960

Patinage artistique

  • Les Canadiens Barbara Wagner et Robert Paul remportent une nette victoire en patinage par couple.

Ski de fond

  • La première épreuve de ski de fond, le 30 kilomètres, a pour cadre une forêt située à 1800 mètres d’altitude, sur les bords du lac Tahoe. Parti en dernière position, l’expérimenté Suédois Sixten Jernberg (31 ans) s’impose avec 13 secondes d’avance sur son compatriote Rolf Rämgard (26 ans), à l’issue d’une lutte intense.

20 février 1960

Patinage de vitesse

  • Le patinage de vitesse féminin intègre le programme olympique: l’Allemande Helga Hasse gagne le 500 mètres, très serré (les sept premières se tiennent en moins d’une seconde).

Ski alpin

  • La jeune Allemande Heidi Biebl (19 ans) remporte la descente, devant l’Américaine Penny Pitou, à 1 seconde.

Ski de fond

  • L’épreuve féminine de 10 kilomètres voit une très nette domination des Soviétiques, qui se classent aux quatre premières places. La victoire va à Maria Gusakova.

21 février 1960

Biathlon

  • En biathlon, nouvelle discipline olympique mariant ski de fond et tir, le titre se dispute sur 20 kilomètres. Le Suédois Klas Lestander est loin d’être le plus rapide sur les skis, mais il ne manque aucune des vingt cibles proposées au tir, et il est médaillé d’or, devant le Finlandais Antti Tyrväinen, plus véloce mais qui a commis deux fautes au tir.

Patinage de vitesse

  • Lydia Skoblikova (U.R.S.S.) s’adjuge le 1500 mètres devant deux Polonaises.

Ski alpin

  • Le slalom géant masculin se déroule alors que le vent souffle en rafales à 80 km/h. Le Suisse Roger Staub, fiévreux en raison d’une forte angine, va jusqu’au bout de lui-même et remporte la médaille d’or, devant les Autrichiens Pepi Stiegler et Ernst Hinterseer. Déception dans le camp français: le meilleur Tricolore, le jeune Guy Périllat (20 ans), n’est que sixième.

22 février 1960

Combiné nordique

  • Sensation: pour la première fois depuis la création des Jeux d’hiver en 1924, le titre échappe aux Scandinaves, battus par l’Allemand Georg Thoma.

Patinage de vitesse

  • Les patineuses soviétiques continuent de briller: Klara Guseva remporte le 1000 mètres.

Ski alpin

  • La descente, sur la piste de Squaw Peak, consacre le renouveau des Français que dirige maintenant Honoré Bonnet. Le brillant Adrien Duvillard se montre le plus rapide dans la première partie du tracé, mais il chute dans la bosse du Dromadaire. Jean Vuarnet, inventeur de la position dite de l’«œuf», impose sa précision et son travail technique: il fait la différence dans les 800 derniers mètres et est médaillé d’or, devant l’Autrichien Hans-Peter Lanig, à une demi-seconde, et Guy Périllat, à moins d’une seconde.

23 février 1960

Patinage artistique

  • L’Américaine Carol Heiss (20 ans), vêtue d’une robe rouge, un diadème brillant dans les cheveux, offre un récital dans le programme libre de patinage artistique: sur des musiques de Rossini et de Tchaïkovski, elle effectue d’audacieuses pirouettes tout en exécutant à la perfection des figures plus classiques. Elle obtient une médaille d’or méritée, devant Sjoukje Dijkstra (Pays-Bas).

Patinage de vitesse

  • La dernière épreuve féminine de patinage de vitesse, le 3000 mètres, voit un doublé soviétique: Lydia Skoblikova s’impose devant Valentina Stenina, à 2,6 s.

Ski alpin

  • Personne (pas même elle) n’avait envisagé son succès: la jeune Suissesse Yvonne Rüegg (21 ans), radieuse et surprise, remporte le slalom géant, devant l’Américaine Penny Pitou, à 0,1 s. Les sept premières se tiennent en moins d’une seconde.

Ski de fond

  • Le 15 kilomètres a lieu sur une piste difficile, qui atteint parfois plus de 2000 mètres d’altitude, sur les contreforts du mont Kinney-Creek. L’épreuve se joue pour un rien à l’issue d’une course passionnante: Håkon Brusveen (Norvège) ne devance le Suédois Sixten Jernberg, parti plus rapidement mais qui a faibli, que de 3,1 s; le Finlandais Veikko Hakulinen est troisième à 7,5 s.

24 février 1960

Patinage de vitesse

  • Comme à Cortina d’Ampezzo en 1956, le Soviétique Evgueni Grichine remporte le 500 mètres.

Ski alpin

  • Le Français Charles Bozon brille dans la première manche du slalom. Mais, dans la seconde, Ernst Hinterseer (Autriche) lui reprend plus de 2 secondes et décroche la médaille d’or, devant son compatriote Matthias Leitner, auteur lui aussi d’une jolie seconde manche; Charles Bozon, très déçu, n’obtient que la médaille de bronze. Quant à Guy Périllat, sixième, il est couronné champion du monde du combiné (le combiné alpin n’offre plus de médailles aux Jeux).

25 février 1960

Patinage de vitesse

  • Viktor Kosichkin (U.R.S.S.) remporte le 5000 mètres avec près de 10 secondes d’avance sur le Norvégien Knut Johannesen.

Ski de fond

  • Le Finlandais Veikko Hakulinen (35 ans) reprend 22 secondes au Norvégien Håkon Brusveen (32 ans) dans le poignant dernier relais du 4 fois 10 kilomètres et le devance in extremis d’une longueur.

26 février 1960

Patinage artistique

  • À l’issue des figures imposées, Karol Divin (Tchécoslovaquie) est en tête. Mais, grâce à la qualité de son programme libre, l’Américain David Jenkins lui arrache la première place. Les Français Alain Giletti et Alain Calmat se classent, respectivement, quatrième et sixième.

Patinage de vitesse

  • Résultat étonnant en patinage de vitesse: le Soviétique Evgueni Grichine et le Norvégien Roald Aas sont premiers ex aequo dans le 1500 mètres (2 min 10,4 s).

Ski alpin

  • Dès la première manche du slalom, la Canadienne d’origine norvégienne Anne Heggtveit, peu connue, assure sa médaille d’or: elle précède en effet ses principales rivales de 3 secondes ou plus. Deuxième de ce slalom, l’Américaine Betsy Snite, heureuse, se jette dans ses bras.

Ski de fond

  • Lors du 3 fois 5 kilomètres féminin, la première relayeuse soviétique brise un ski; profitant de cet incident, les Suédoises s’adjugent la médaille d’or devant les Soviétiques.

27 février 1960

Patinage de vitesse

  • Ultime épreuve de patinage de vitesse, le 10000 mètres est l’occasion d’une lutte poignante et voit des performances remarquables: le Norvégien Knut Johannesen pulvérise le record du monde, qu’il améliore de 46 secondes (15 min 46,6 s); il ne devance pourtant le Soviétique Viktor Kosichkin que de 2,6 s.

Ski de fond

  • Le 50 kilomètres est marqué par un duel entre deux Finlandais, Kalevi Hämäläinen (27 ans) et Veikko Hakulinen (35 ans); Hämäläinen devance Hakulinen de 20,4 s. Trois Suédois les suivent au classement, mais ils terminent avec beaucoup plus de retard.

28 février 1960

Hockey sur glace

  • Fin du tournoi de hockey sur glace, qui a débuté le 19 février. Pour la première fois depuis la création des Jeux d’hiver en 1924, les États-Unis, vainqueurs notamment du Canada (2 buts à 1) et de l’U.R.S.S. (3 buts à 2), l’emportent. Ce succès est partiellement dû aux caractéristiques de la patinoire: en Amérique du Nord, l’aire de jeu est plus petite qu’en Europe, ce qui déconcerte les Soviétiques.

Saut à skis

  • Pour la première fois depuis l’origine des Jeux d’hiver, les Nordiques sont battus dans l’épreuve de saut à skis: Helmut Recknagel (Allemagne) interrompt leur règne, grâce à deux bonds à 93,5 mètres et à 84,5 mètres.

Cérémonie de clôture

  • La cérémonie de clôture, orchestrée comme la cérémonie d’ouverture par Walt Disney, est marquée par un splendide feu d’artifice. De petits parachutes portant les drapeaux de tous les pays participants sont projetés dans les airs. Avery Brundage, président du C.I.O., adresse un message de satisfecit aux organisateurs.

Laisser un commentaire