1964-Jeux Olympiques d’hiver d’Innsbruck

1964innsbruck

26 mai 1959

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Munich, désigne Innsbruck (Autriche) ville d’accueil des IXes Jeux Olympiques, dès le premier tour de scrutin, par 49 voix, contre 9 pour Calgary (Canada) et aucune pour Lahti (Finlande).

29 janvier 1964

Cérémonie d’ouverture

  • Toute l’Autriche est soulagée quand débute la cérémonie d’ouverture, car les efforts de deux mille militaires ont permis de pallier le manque de neige. Cette cérémonie se tient dans le stade de saut à skis, au pied du grand tremplin, le Bergiselschanze. Celle-ci, très stéréotypée, manque de charme, les orchestres tyroliens ne parvenant pas à dégeler l’atmosphère. Adolf Schärf, président de la République autrichienne, déclare les Jeux ouverts. Pour la première fois à l’occasion de Jeux d’hiver, la flamme olympique a été allumée à Olympie. Josef Rieder embrase la vasque.

Patinage artistique

  • En soirée, le patinage par couple ouvre le bal. La rare perfection atteinte par les Soviétiques Ludmila Beloussova et Oleg Protopopov éclipse la jolie prestation des Allemands Marika Kilius et Hans-Jürgen Baümler, deuxièmes.

30 janvier 1964

Patinage de vitesse

  • Double médaillée d’or en 1960, Lydia Skoblikova, une institutrice soviétique de moins de 25 ans, remporte dans le 500 mètres sa troisième médaille d’or en patinage de vitesse. Elle devance deux autres Soviétiques et ne cache pas ses ambitions.

Ski alpin

  • Sur les pentes de la terrible piste de Patscherkofel, l’Autrichien Egon Zimmermann fait valoir ses qualités athlétiques et remporte la descente, devant le Français Léo Lacroix, à 0,74 s.

Ski de fond

  • À Seefeld, le Finlandais Eero Mäntyranta, un fonctionnaire des douanes de 27 ans, domine très nettement le 30 kilomètres, devançant le deuxième, le Norvégien Harald Grønningen, d’1 min 11 s. Le Suédois Sixten Jernberg, parti sur un rythme trop lent, ne termine que cinquième, malgré une belle remontée.

31 janvier 1964

Patinage artistique

  • La famille royale des Pays-Bas au grand complet assiste à la parfaite prestation de la Néerlandaise Sjoukje Dijkstra, qui offre à son pays sa première médaille d’or aux Jeux d’hiver.

Patinage de vitesse

  • Nouvelle médaille d’or pour la Soviétique Lydia Skoblikova, qui remporte le 1500 mètres avec une nette avance sur la Finlandaise Kaija Mustonen.

Saut à skis

  • Le saut à skis propose désormais deux formats. Dans la compétition au petit tremplin, Veikko Kankkonen (Finlande), au style admirable, s’impose devant Toralf Engan (Norvège).

1er février 1964

Bobsleigh

  • Succès des Britanniques Tony Nash et Robin Dixon en bob à deux.

Patinage de vitesse

  • La Soviétique Lydia Skoblikova, insatiable, s’adjuge le 1000 mètres.

Ski alpin

  • La première manche du slalom est dominée par les sœurs Goitschel (Marielle devance Christine de 0,74 s). Dans la seconde manche, Christine se montre éblouissante et renverse la tendance: Christine Goitschel (19 ans) est donc médaillée d’or, devant Marielle Goitschel (18 ans). Les deux sœurs s’étreignent, puis sont longuement applaudies par la foule et mitraillées par les photographes.

Ski de fond

  • Le 10 kilomètres revient à Claudia Bojarskich (U.R.S.S.), qui devance deux autres Soviétiques.

2 février 1964

Patinage de vitesse

  • Motivée comme jamais par la perspective d’un exploit retentissant, Lydia Skoblikova domine nettement le 3000 mètres: quatre courses, quatre médailles d’or, la Soviétique réussit un fantastique «grand chelem».

Ski alpin

  • Dossard numéro 2, le Français François Bonlieu (26 ans), perfectionniste, se montre comme souvent déçu par sa performance quand il en termine avec le slalom géant (il devance pourtant l’Autrichien Pepi Stiegler, dossard numéro 1, d’1,34 s). En fait, personne ne fera mieux que lui. Une fois le dernier des 103 concurrents arrivé, un rictus de satisfaction peut se lire sur son visage. Il est champion olympique, devant les Autrichiens Karl Schranz (dossard numéro 15, à 0,38 s) et Pepi Stiegler.

Ski de fond

  • Le Finlandais Eero Mäntyranta s’impose dans le 15 kilomètres, devant le Norvégien Harald Grønningen et le Suédois Sixten Jernberg.

3 février 1964

Combiné nordique

  • Tormod Knutsen (Norvège) remporte le combiné nordique.

Ski alpin

  • Les sœurs Goitschel continuent de se distinguer: dans le slalom géant, Marielle devance de 0,87 s Christine, classée deuxième ex aequo avec l’Américaine Jean Saubert.

4 février 1964

Biathlon

  • Le 20 kilomètres est dominé par les Soviétiques Vladimir Melanin (vainqueur) et Alexander Privalov (deuxième), impeccables au tir.

Luge

  • La luge intègre le programme olympique. Chez les hommes, l’Allemagne réalise le triplé, la victoire allant à Thomas Köhler au terme des quatre manches. Chez les femmes, l’Allemagne réussit le doublé: Ortrun Enderlein s’impose avec une nette avance (près de 3 s) sur Ilse Geisler.

Patinage de vitesse

  • Début des compétitions masculines de patinage de vitesse. Dans le 500 mètres, Terry McDermott (États-Unis) met fin à la suprématie du Soviétique Evgueni Grichine, deuxième ex aequo avec son compatriote Vladimir Orlov et Alv Gjestvang (Norvège).

5 février 1964

Luge

  • La compétition de luge biplace voit un doublé de l’Autriche (victoire de Josef Feistmantl et Manfred Stengl).

Patinage de vitesse

  • La domination norvégienne est totale dans le 5000 mètres: Knut Johannesen s’impose devant ses compatriotes Per Ivar Moe (à 0,2 s) et Fred Anton Maier.

Ski de fond

  • Le Suédois Sixten Jernberg (35 ans) s’adjuge le 50 kilomètres, devant son compatriote Assar Rönnlund. Le Finlandais Eero Mäntyranta n’est que neuvième.
  • Pour les femmes, le 5 kilomètres intègre le programme: Claudia Bojarskich (U.R.S.S.) remporte sa deuxième médaille d’or, devançant de peu (2,4 s) la Finlandaise Mirja Lehtonen.

6 février 1964

Patinage artistique

  • Tendu, le Français Alain Calmat n’est que troisième à l’issue des figures imposées qu’il a exécutées avec minutie mais sans panache. Lors du programme libre, il chute deux fois. La médaille d’or s’envole et revient à Manfred Schnelldorfer (Allemagne). Alain Calmat doit se contenter de la médaille d’argent.

Patinage de vitesse

  • Le Soviétique Ants Antson remporte le 1500 mètres devant le Néerlandais Cornelis Verkerk.

Ski alpin

  • La descente est dominée par les Autrichiennes, qui réalisent le triplé; la victoire va à la robuste Christl Haas (1,80 m, 80 kg).

7 février 1964

Ski de fond

  • Claudia Bojarskich réussit le «grand chelem»: victorieuse, avec l’U.R.S.S., du relais 3 fois 5 kilomètres, elle remporte sa troisième médaille d’or en trois épreuves.

8 février 1964

Patinage de vitesse

  • Dernière compétition de patinage de vitesse, le 10000 mètres se déroule dans des conditions inéquitables. Le Suédois Jonny Nilsson prend le départ dans une des toutes premières séries, alors que la piste est en parfait état et que le temps est calme; il couvre la distance en 15 min 50,1 s. Puis le vent se lève et la piste se dégrade, personne ne peut donc approcher sa performance; les Norvégiens Fred Anton Maier (16 min 6,0 s), deuxième, et Knut Johannesen (16 min 6,3 s), troisième, sont dépités.

Ski alpin

  • Net vainqueur de la première manche la veille, l’Autrichien Pepi Stiegler résiste de peu au tonitruant retour de l’Américain Bill Kidd, finalement deuxième à 0,14 s, devant son compatriote Jimmie Heuga (à 0,39 s), et est champion olympique de slalom.

Ski de fond

  • La Suède, avec Sixten Jernberg, s’impose devant la Finlande et l’U.R.S.S. à l’issue d’un passionnant relais 4 fois 10 kilomètres.

9 février 1964

Hockey sur glace

  • Les Soviétiques, qui ont remporté leurs six premiers matchs, sont déjà assurés de la médaille d’or: ils n’en battent pas moins le Canada (3 buts à 2). En raison de cette défaite, le Canada se trouve éjecté du podium pour la première fois depuis l’origine des Jeux, les organisateurs prenant en compte la différence de buts générale, favorable à la Suède (deuxième) et à la Tchécoslovaquie (troisième), pour départager les trois pays, ex aequo (5 victoires, 2 défaites).

Saut à skis

  • Au grand tremplin, le Norvégien Toralf Engan prend sa revanche sur le Finlandais Veikko Kankkonen, qui s’était imposé au petit tremplin devant Engan.

Cérémonie de clôture

  • La cérémonie de clôture se déroule dans l’Olympiastadion, la magnifique patinoire située au cœur d’Innsbruck, sous une tempête de neige.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire